clementin

Mon petit blog personnel, où je peux marquer ce que je veux sur ce que je veux. Sans doute à propos de tech ou de cinéma / photos.

2001 L'odyssée de l'espace

J'avais emprunté ce grand classique à la médiathèque et je voulais le regarder depuis quelques temps. En rentrant de cours j'ai donc prit l'iniative de voir ce film qui est en fait super long mais voilà.

Alors qu'est ce que j'en ai pensé ? Et ben c'était cool. J'ai pas compris grand chose à vrai dire mais les plans m'ont foutu une grosse claque et j'ai trouvé ça inspirant, pas chiant malgré les lenteurs, mais reposant plutôt.

Dr Folamour

Vu que j'étais un peu fou j'ai enchaîné sur un second film de Kubrick ce jour là : Dr Strangelove avec son merveilleux tire cynique à lui seul. Et autant 2001 L'odyssée de l'espace j'ai bien aimé, autant là j'ai vraiment plus qu'aimé, j'ai adoré.

L'humour, le ton satirique, l'image, la puissances des plans et les répliques sont très marquants. En plus on sortait tout juste d'un tournage où on a filmé en noir et blanc donc ça m'a fait marrant de voir un “vrai” noir et blanc plus travaillé que le notre.

Mais sinon vraiment un film que je ne peux que recommander à mes amis, qui traite de la Guerre Froide de manière excellente. Un de mes films préférés déjà.

Le contexte

Il y a un peu plus d'un an nous avons participé à un marathon de court métrage, de la Scène Nationale d'Albi (SNA) avec Ainhoa A-A, Hama M-D, Milan B, Charlotte L-B et Louise M. Loïck L est resté aussi pas mal de temps nous aider. Je voulais les citer vu que ce projet est un projet collectif. Une personne en moins et le film n'aurait pas été le même.

Le principe de ce marathon est que en 24h, nous devons réaliser une production audiovisuelle (fiction, documentaire, clip) de notre choix sur un thème donné. En 2021 il était je me souviens. On le reçoit par e-mail le samedi à 10h et on doit le rendre à 11h le dimanche (dû au changement d'heure dans la nuit).

Donc nous recevons le tout et nous mettons à cogiter nos petits cerveaux pour trouver des idées de scenarii. Après je ne sais plus combien de temps exactement, peut être une heure, on reste fixé sur l'idée de deux amies (jouées par Charlotte L-B. et Louise M.) qui sont en train de glander sur un canapé et se souviennent des moments où elles faisaient des choses encore, toujours avec comme lien un objet qu'elle retrouvent.

Le thème du souvenir

Pour expliquer l'origine de cette idée, elle vient sans doute de la non sortie du confinement. J'écris cela en avril 2022 mais il ne faut pas oublier qu'en avril 2021 on était encore confinés, avec un couvre-feu. On sort d'une année à moitié en 100% distanciel et l'année de lycée se passe un tiers à la maison. Le contact social autre que la famille et scolaire nous manque. Cependant, à ce moment déjà nous faisons une “overdose” de covid dans les médias, on ne voulait pas en parler. Au final il est quand même présent en toile de fond mais n'est pas cité.

Ce court-métrage tentait donc de se remémorer des souvenirs datant d'avant ce confinement. L'époque où nous pouvions sortir, vivre. Et heureusement maintenant cette période revient (même si j'ai adoré le confinement je dois avouer).

Vient on refait comme avant.

La dernière phrase (qui n'est pas bonne je le conçois, avec en plus un son de mauvaise qualité) évoque cette volonté de retourner dans une vie d'avant.

Des images

bloqués version pas chère

Ici vous pouvez voir le premier plan du film et qui sert en réalité de trame car seul plan constant. Il est directement inspiré de la série Bloqués réalisée par Kyan Khojandi, Navo, Orelsan, Gringe et FloBer. On voulait refaire paraître l'ambiance de la glande avec la table basse pleine de nourriture. D'ailleurs le coca renversé n'était pas volontaire à la base. Pour éclairer, on a utilisé une petite LED avec une teinte bleue, qui est censée imiter lumière de la TV.

run run run

Voilà j'aime juste beaucoup ce plan, beaucoup trop long à la base mais avec une lumière chouette à mon avis. Et je ne dis pas ça du tout car c'est moi qui l'ai filmé et étalonné toute la nuit.

le jardin

Un petit moment de paix dans le parc municipal. Si je me souviens bien on a rajouté un filtre au montage en dupliquant la vidéo et avec des filtres étranges de fusions, pour donner un effet de filtre de diffusion. Mais je ne suis plus sûr, c'était il y a plus d'un an et à 4 heure du matin.

la fuite

Bon là à part le fait que je trouve que l'effet de nuit américaine marche assez bien pour quelque chose de fait en quelques heures (bien que trop sombre avec le recul), j'aime bien sa symbolique : la fuite. La fuite du quotidien morose de l'intérieur de la maison pour un endroit plus coloré, l'extérieur (le plan avec les jolies lumières plus haut). En refusant plusieurs fois l'appel, le personnage refuse le quotidien non-fun dans lequel elle vit.

Ce qui me fait beaucoup rire quand même c'est que la plupart des éléments dits ici sont des analyses de notre propre film. Certaines choses sont intentionnelles et faites de manière naturelle (enfin plus ou moins, on a quand même beaucoup bossé dessus hein). Mais je trouve ça chouette.

Conclusion

Enfin, après vous avoir parlé en long et en large de ce court métrage, vous pouvez le voir ici si le cœur vous en dit. Merci de votre lecture.

Je remercie encore tous ceux qui ont participé et les parents qui nous ont laissé faire ça et la maison.